Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.
Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Pour la communauté Le Tableau du Samedi gérée par Lady Marianne (à qui je souhaite un bon rétablissement), voici ma participation du samedi 9 novembre. Une aminaute, Fardoise, a proposé un thème : « Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches... » d'après le poème de Verlaine ou thème libre.

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Et si nous allions nous promener sous des arceaux de branches ?... En cette toile, la Magie opère... On se sent transporté par la beauté de la Nature et on entre dans le tableau comme dans un lieu enchanté, grâce au talent de Thomas Moran (1837-1926), peintre paysagiste américain qui tomba amoureux des Montagnes Rocheuses et du style du White Mountain Art (Art des Montagnes Blanches).

 

Thomas Moran fut associé à l'Hudson River School, mouvement artistique caractérisé par sa vision romantique de l'art, fondée sur la passion des grands espaces et des merveilles naturelles, le tout sublimé par un travail très approfondi, quasi mystique, sur la lumière. Ami d'artistes comme Albert Bierstadt, William Keith et Thomas Hill, il peignit des vues de l'Ouest américain qui furent présentées au Congrès et favorisèrent la création du parc national de Yellowstone.

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.
Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Thomas Moran naquit en Angleterre en 1837, à Bolton, dans le Lancashire mais ses parents émigrèrent dès son plus jeune âge sur la côte Est des États-Unis. Il apprit dans son adolescence la gravure sur bois de même que le dessin et la peinture. Il s'établit ensuite à Philadelphie.

 

Passionné de Nature, il entreprit en 1860, un voyage d'exploration dans le territoire du Lac Supérieur. S'imprégnant de la merveilleuse lumière qui émanait des lieux, il « croqua » le ciel, la végétation, les cours d'eau, les pierres... et quand il retourna à Philadelphie, il conçut de magnifiques lithographies à partir des nombreux dessins qu'il avait réalisés.

 

Ses œuvres connurent un succès immense. Il fut notamment remarqué par le directeur de la National Gallery qui lui « prêta » une salle afin qu'il puisse y créer des tableaux d'une taille conséquente.

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Voyageur dans l'âme, il se rendit à Londres où, fasciné par les œuvres de John William Turner (1775-1841), il étudia les recherches que le maître anglais avait effectuées sur le mouvement, les couleurs et les métamorphoses de la lumière. Puis il revint aux États-Unis où il oeuvra de toutes ses forces pour découvrir les splendeurs sauvages des contrées de l'Ouest.

 

En 1871, son vœu fut exaucé quand il rejoignit l’expédition d’Études Géologiques de Ferdinand Hayden vers ce qui allait devenir le Parc National de Yellowstone.

 

Il établit, avec le peintre photographe William Henry Jackson (1843-1942), une cartographie très précise des merveilles naturelles (cascades, geysers, sources d'eau chaude, précipices, canyons, chaos rocheux, arches sculptées par l'érosion...) peuplant le territoire sauvage dans lequel ils s'enfonçaient.

 

Leur travail plus qu'impressionnant fut plébiscité par le Congrès qui décida de faire de Yellowstone un parc national.

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Certaines formations géologiques de Yellowstone portent les noms de Moran et Jackson et deux tableaux de Thomas Moran ont été exposés dans le Bureau Ovale sous la présidence de Barack Obama.

 

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

L'écriture esthétique de Thomas Moran nous parle des liens mystérieux, sacrés, envoûtants qui unissent l'Homme et la Nature. Elle a directement contribué à la sauvegarde d'espaces qui auraient pu subir la voracité de certains êtres humains. Thomas Moran était également sensible au sort des Indiens mais à son époque, lutter contre les atrocités commises envers les peuples autochtones équivalait à se battre contre des moulins à vent... A sa manière, il a pu exprimer une philosophie de vie sensible et faire prendre conscience à bien des gens de la nécessité d'oeuvrer pour préserver la Nature et respecter les beautés qu'elle nous offre.

Novembre avance... Les couleurs sont douces et précieuses... Belles pensées, chers aminautes !

Le Tableau du Samedi :Thomas Moran, Sous les arbres, 1865.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kimcat 11/11/2019 16:17

Bettina est venue déposer un commentaire juste après toi hier soir pour me remercier d'avoir mis à l’honneur l'une de ses œuvres.
Biz

kimcat 11/11/2019 16:15

Superbe tableau envoûtant magnifiquement présenté !
Grand merci pour le tableau de Richard Schmid. Il me plait beaucoup
Bisous Cendrine

Amande 11/11/2019 12:03

Très intéressant, et le tableau est magnifique. Merci beaucoup pour ce bel article !

fardoise 11/11/2019 08:09

Merci pour ta participation, ce n'est pas facile pour moi de pouvoir contacter tous les participants au challenge du samedi. Comme le dit Tortue, on continue pour Lady. Merci aussi pour ce choix avec cette vision romantique de la Nature, et qui nous aidera à passer novembre, les jours plus courts, et le froid qui arrive. A bientôt
Pour la semaine prochaine, j'ai propos" "en costume traditionnel"

tOrtue 10/11/2019 22:29

Très beau choix, j'aime beaucoup!
On continue pour Lady en attendant de meilleures nouvelles!

Bonne soirée

Promeneur75 10/11/2019 21:51

Très bel article qui fait rêver. bravo pour cet explorateur et pour votre travail.

Bon WE

Cendrine 10/11/2019 22:02

Merci beaucoup, très touchée...

colettedc 09/11/2019 19:20

Bonsoir Cendrine,
SUPERBE, que ce tableau !!! C'est un excellent choix !!! Oui, novembre avance tout doucement avec de petits flocons pour nous.
Bonne et douce soirée,
Gros bisous♥

Véronique 09/11/2019 16:30

Cendrine , mon Amie
Juste envie de tendre la main pour ramasser une feuille , puis m'avancer , un pied puis l'autre , entrer dans la toile et m'asseoir au pied de cet arbre , près de cet homme . Il me conterait alors le XIX ème siècle et moi le XXI ème , cela me fait tout drôle de prononcer XXIème siècle . Nous dirions finalement que l'automne reste l'automne , que ses couleurs , ses odeurs nous parlent de la terre , de notre mère à tous et le temps s'arrêterait un instant , un temps contemplatif bien au-delà du temps qui passe .
Et si nous allions nous promener sous des arceaux de branches …
Merci de cet instant contemplatif .
Douce fin de semaine ma Petite Fée .
Prends garde de toi .
je t'embrasse
Véronique

chezmamielucette 09/11/2019 09:56

Bonjour Cendrine, belle toile de ce peintre dont j'ai également fait un article..ces peintures sont magnifiques j'aime beaucoup son style..
Bonne journée, gros bisous

Golondrina63Au 09/11/2019 09:08

Curieusement je ne vois pas mon commentaire déjà déposé
Je réuitère
Jolies photos flamboyantes
L'automne est sublime
Bon weekend

jill bill 09/11/2019 04:50

Bonjour Cendrine, envoûtant c'est le mot ! Je suis sous son charme, peintre et automne... la nature mérite qu'on prenne soin d'elle, ne la laissons pas agoniser, surtout, merci, bises