Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920
Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sur Le Blog de Lilou...

 

https://lilousol.wordpress.com/category/tableau-du-samedi/

 

« L'Hiver bien au chaud dans la maison », voici le thème proposé cette semaine par Amande Douce.

 

Samedi dernier, j'avais exploré ce thème, par anticipation, sourires, sans savoir qu'une aminaute le choisirait cette semaine, avec le tableau de Warren B. Davies intitulé Rêverie au coin de l'âtre et datant de 1893.

 

http://chimereecarlate.over-blog.com/2020/01/le-tableau-du-samedi-warren-b.davies-reverie-au-coin-de-l-atre-1893.html

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Retour devant l'âtre ce samedi puisque j'adore ce thème! J'ai hésité entre des oeuvres de plusieurs artistes qui me plaisaient énormément (Arthur Hacker, Delphin Enjolras, Charles Wysocki...) et j'ai choisi « Is he coming ? » où deux bambins, bien à l'abri dans le coeur du foyer, sont pris en flagrant délit d'exploration nocturne, près de la cheminée, en attendant la venue du Père Noël... On se reconnaît aisément dans l'attitude de ces deux petits bouts quand on est un adulte-enfant, sourires à nouveau... Père Noël, Père Hiver et maintenant Père Janvier... Nous sommes toujours dans la période des vœux. Les portes solsticiales de l'Hiver ne se sont pas refermées alors je veux savourer cette magie de l'âtre, goûter la joie de l'instant dans son habit doré et faire des souhaits enfiévrés pour que vienne le Printemps !

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920
Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Peintre et illustrateur né à New York, Norman Rockwell (1894-1978) était un passionné de culture américaine. Tout au long de son artistique existence, il a représenté des moments privilégiés de la vie quotidienne aux États-Unis, croquant ses contemporains à travers des activités choisies, ludiques, intellectuelles, sportives, culturelles, des petits bonheurs qui s'ouvrent et se dégustent comme des papillotes colorées.

 

Fasciné par les œuvres de grands maîtres de l'art occidental comme Franz Hals (né entre 1880 et 1883-1666), Johannès Vermeer (1632-1679), Jean-Siméon Chardin (1699-1779), John Singer Sargent (1856-1925) ou encore Jean-Léon Gérôme (1824-1904), il a étudié les scènes d'intérieur, les portraits intimistes et conçu une myriade de toiles, d'illustrations et d'affiches centrées sur les émotions humaines.

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

A partir des années cinquante, Norman Rockwell fut considéré comme l'artiste le plus populaire en Amérique et comme l'un des portraitistes les plus renommés, ayant représenté John Fizgerald Kennedy, Dwight D. (Ike) Einsenhower ou encore le Général Nasser. Il fut l'un des piliers du Saturday Evening Post, un quotidien des plus appréciés, basé à Philadelphie.

 

Il aimait beaucoup saisir sur le vif des moments joyeux, rêveurs ou mélancoliques associés à l'enfance et il donnait à ses œuvres un sens très subtil du mouvement comme en témoigne l'image que j'ai choisie, territoire de magie enfantine qui s'offre à nous dans une précieuse et fantasmagorique lumière dorée...

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Bien au chaud pendant l'hiver !

Devant la Cheminée, bouche ésotérique, lieu de passage des entités bénéfiques du foyer...

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Sous le regard bienveillant du Chat de la Maison, le Gardien des Secrets, le Protecteur...

Clin d'oeil amical à mon aminaute Béa-Kimcat qui adore les chats !

Le Tableau du Samedi : Norman Rockwell, Is he coming ?, 1920

Belles pensées pour vous chers Aminautes, avec de gros bisous en partage !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shuki 20/01/2020 10:51

Superbe ce tableau très amusant, nous voici plongés dans le monde de l'enfance au sein d' une douce lumière dorée... Sous le regard tranquille, protecteur et complice du chat, deux petits lutins guettent l'arrivée du Père Noël. Une image qui rappelle certains souvenirs ! Merci chère Cendrine pour cette évocation de la vie américaine d'une certaine époque traduite par un artiste talentueux. J'aime beaucoup ! Très belle semaine à toi avec toutes mes pensées affectueuses, Shuki

Pastyme 19/01/2020 17:52

Charmant bambins pris sur le fait....celui qui tient la chandelle est attentif à une arrivée non souhaitée pendant que l'autre regarde la cheminée....et le chat se demande ce qu'ils fabriquent !
Un tableau magnifique
Bonne soirée

gérard 19/01/2020 07:48

Très beau ! Le tableau du Samedi : un rendez-vous désormais incontournable.

Féelaure 19/01/2020 07:32

Magnifique ce tableau j'aime énormément comme je te l'ai dit sur ton autre blog ♥
De gros bisous à vous partager et un doux dimanche

colettedc 18/01/2020 22:17

Ah !!! Vraiment superbe, ce tableau, Cendrine !

Quel merveilleux choix !!!

Douce fin de soirée,

Gros bisous♥

Golondrina63Auv 18/01/2020 10:06

Venir chez toi
C'est toujours enrichissant
Quel beau tableau
Ces enfants sont comme vivants
Merci tout simplement
Je te souhaite un beau week-end

Claudine/canelle 18/01/2020 07:56

Merci Cendrine
Ce tableau est très touchant ..merci pour tes explications toujours très précises
Gros bisous

Promeneur75 18/01/2020 06:30

Joli vision attendrissante de l'enfance prise sur le vif . Souvenirs.... Merci de cette découverte et bon week end à vous

jill bill 18/01/2020 01:52

La fillette est sur ses gardes, pendant que le frère inspecte la cheminée, lieu de passage du Père Noël en curieux qu'ils sont... chut pas de bruit, ne réveillons pas les parents ! Le chat gardera le secret, pour sûr ! J'aime beaucoup Norman Rockwell... merci Cendrine et douce nuit, bises