Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Alain Yvars, Que les blés sont beaux...

...L'Ultime Voyage de Vincent Van Gogh.

...L'Ultime Voyage de Vincent Van Gogh.

Les blés, c'est l'or des moissons, le souffle du vent qui déshabille la peau et attise des plaisirs aromatiques sur les lèvres... C'est une symphonie enivrante d'impressions fugitives et ô combien délicieuses...

 

Des blés d'inspiration parent la couverture d'un très joli livre, celui de mon aminaute Alain Yvars.

 

Des blés qui nous chuchotent à l'oreille, dans leurs crépitements soyeux, l'histoire d'un irrépressible talent: celui d'un être d'exception qui s'appelait Vincent Van Gogh (1853-1890).

 

Ces blés fusent en un florilège de couleurs ardentes, comme un feu d'artifice d'émotions!

 

Alors si vous aimez prendre le temps de savourer, de goûter en profondeur la beauté des choses qui vous entourent. Si vous aimez l'art et souhaitez aborder la vie d'un homme qui peignait avec une incroyable énergie, je vous conseille ce livre qui traduit la sensibilité flamboyante d'Alain envers l'un de nos plus grands artistes.

 

Le style est riche, subtil, enveloppant. L'écriture se déguste comme des papillotes épicées de mille nuances au coin de l'âtre et les images défilent, avec bonheur et fougue, au creux de l'esprit. C'est vraiment un beau travail de passionné, merci Alain !

 

Lien pour vous procurer le roman si vous le désirez:

Que les blés sont beaux: L'ultime voyage de Vincent Van Gogh

https://www.amazon.fr/Que-bl%C3%A9s-sont-beaux-Lultime-ebook/dp/B07KXWM16G

Champ de blé avec cyprès, version de la National Gallery (septembre 1889). L'oeuvre appartient à une série de trois tableaux similaires, peints en 1889 par Vincent Van Gogh.

Champ de blé avec cyprès, version de la National Gallery (septembre 1889). L'oeuvre appartient à une série de trois tableaux similaires, peints en 1889 par Vincent Van Gogh.

Alain fait « parler » Van Gogh, tous les personnages de l'oeuvre sont très vivants, vous apprécierez sûrement...

 

« Les toiles peintes durant la semaine luisaient, humides, serrées les unes contre les autres. La fenêtre donnant sur l'arrière de l'auberge les éclairait en biais, favorisant un contre-jour qui raffermissait les couleurs : paysages de champs trouvés aux alentours, les pittoresques maisons d'Auvers, quelques études de plantes et fleurs sauvages. Des coquelicots rouges réchauffaient une luzerne qui apparaissait comme éclaboussée de gouttelettes de sang.

Le vent soufflait fort lorsque j'avais peint cette petite toile montrant des épis de blés jaunes tenus par des tiges bleu vert enroulées de liserons roses. Pour n'avoir pas pris soin de fixer mon chevalet, comme je le faisais en Provence sous le mistral, j'avais dû courir après ma toile sous la bourrasque. »

 

J'invite les amoureux de la peinture à se promener sur son blog intitulé Si l'art était conté.

 

Les artistes y prennent vie, avec générosité et simplicité, bien loin de considérations ampoulées...

Champ de blé avec cyprès, version du Metropolitan Museum of Art à New York (juillet 1889).

Champ de blé avec cyprès, version du Metropolitan Museum of Art à New York (juillet 1889).

En vous souhaitant de belles journées d'Avril, chers Aminautes, je vous envoie de gros bisous!

Amicalement vôtre!

Amicalement vôtre!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AnnickAmiens 02/04/2019 10:49

Un bel ouvrage effectivement, merci de nous en parler.
J'aime sa façon de peindre, tout en mouvement, des tableaux qui vivent.
Gros bisous ma Cendrine

FéeLaure♥ 01/04/2019 20:48

Coucou Cendrine
Bravo à ton ami pour son ouvrage et merci pour le partage
Douce soirée à tous les deux
Gros bisous tendresse et Amitié

Alain 01/04/2019 12:58

Je suis confus, Cendrine, en lisant votre article. Il me fait vraiment plaisir car votre culture fait de vous une vraie spécialiste de l’art.
Les blés… Vous en parlez si joliment. Vincent Van Gogh les aimait car il les peignait constamment. Vous avez dû remarquer dans le livre que j’utilisais souvent les phrases de l’artiste tirées de sa correspondance. Ce paragraphe à la fin de mon livre est inspiré de l’une d’entre elles « Une image tremblotante, la vision du faucheur s’installa devant mes yeux. Je l’avais peint en plein travail dans un champ en Provence. Il luttait comme un diable en pleine chaleur pour venir à bout de sa dure besogne. Pourquoi avais-je vu en lui l’image de la mort ? Je m’imaginais que l’humanité était le blé que ce petit homme était en train de couper… Pourtant cette mort n’avait rien de triste, elle était même joyeuse car cela se passait en pleine lumière avec un soleil inondant tout de rayons d’or fin. »
Encore merci pour cet article élogieux que vous m’offrez. J’ai écrit ce livre avec passion, aidé en grande partie par Vincent qui m’a raconté l’histoire de ses deux mois à Auvers-sur-Oise. Il en avait des choses à me dire. Je n’avais plus qu’à retranscrire ses paroles.
Mes mots se sont mêlés aux siens car je ne pouvais cacher la tendresse et l’admiration que j’éprouvais pour l’homme et l’artiste. Je sais que vous l’avez ressenti.
Si vos lecteurs viennent voir mon blog, Cendrine, ils verront que je me suis permis de reprendre en partie ce superbe article. Je le ferai en début d'après-midi.
Encore merci.

mamie lucette 01/04/2019 09:47

Bonjour Cendrine,
ce livre doit être très intéressant à lire.. J'aime beaucoup la peinture de Van Gogh..
Bonne journée, bons baisers

Promeneur75 31/03/2019 21:47

Bonsoir Plume fée,

Bel article et quel talent pour présenter un ouvrage. Bonne soirée à vous.

ZAZA 31/03/2019 21:11

Coucou ma Cendrine. Merci pour cette superbe présentation de l'ouvrage rédigé par ton aminaute Alain Yvars. Un ouvrage qui semble être une magnifique invocation aux très célèbres blés peints par Van Gogh. Merci de nous avoir spécifié des liens intéressants.
La journée fut superbe et chaude, surtout pour aller sur Rennes rendre visite à notre ami qui se trouve encore en cardiologie intensive sur Rennes. J'avoue que je ne suis pas sereine quand la la suite des évènements, il est tellement fatigué !
Bises et bonne soirée en compagnie de ton Christophe, ma Cendrine.