Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

La Tour Eiffel en images et Maurice Carême...

Paris en l'air par TinkerPrince

Paris en l'air par TinkerPrince

Il me plaît ce poème, on a tendance à le connaître, il papillonne sur nos lèvres quand on songe à la Dame de Fer, « l'épingle à chapeaux » comme autrefois on disait... Et quand je passe pas loin de la Tour, majestueuse et bienveillante envers la joyeuse cohue qui s'étire entre ses drôles de jambes, le vent chuchote à mon oreille les mots savoureux de Monsieur Carême (1899-1978).

 

La Tour Eiffel en images et Maurice Carême...
La Tour Eiffel en images et Maurice Carême...

« Mais oui, je suis une girafe,

M’a raconté la tour Eiffel,

Et si ma tête est dans le ciel,

C’est pour mieux brouter les nuages,

Car ils me rendent éternelle.

Mais j’ai quatre pieds bien assis

Dans une courbe de la Seine.

On ne s’ennuie pas à Paris :

Les femmes, comme des phalènes,

Les hommes, comme des fourmis,

Glissent sans fin entre mes jambes

Et les plus fous, les plus ingambes

Montent et descendent le long

De mon cou comme des frelons

La nuit, je lèche les étoiles.

Et si l’on m’aperçoit de loin,

C’est que très souvent, j’en avale

Une sans avoir l’air de rien. »

 

Maurice Carême

 

Ce festin d'écriture, aux allures de comptine, célèbre celle qui a essuyé tant de mépris à ses débuts.

 

Construction de la Tour, juillet 1888

Construction de la Tour, juillet 1888

La Tour Eiffel en images et Maurice Carême...

Celle qui chevauche les modes fut taxée de monstre, de Tour de Babel, de gribouillis d'encre infâme sur le ciel de Paris. On voulut éclater « son corps de cheminée d'usine » alors que d'autres voyaient en elle une reine de puissance mathématique, un nouvel arbre de vie, une vigie des utopies...

 

Holly Hanley art

Holly Hanley art

Entre 1887 et 1889, son audacieuse ossature jaillit d'un magma de gravier, d'un lacis de poutrelles métalliques, d'une forêt de boulons d'ancrage et de puissants arbalétriers. Elle fut inaugurée par Gustave Eiffel, le 31 mars 1889, et ouverte au public le 15 mai 1889, pour l'Exposition Universelle.

 

Exposition Universelle de 1889

Exposition Universelle de 1889

Exposition Universelle de 1900, témoignage photographique réalisé par William Henry Goodyear (1846-1923), premier conservateur du Musée des Beaux-Arts à Brooklyn (1899-1923), voyageur passionné qui immortalisa différentes scènes de l'Exposition début de siècle.

Exposition Universelle de 1900, témoignage photographique réalisé par William Henry Goodyear (1846-1923), premier conservateur du Musée des Beaux-Arts à Brooklyn (1899-1923), voyageur passionné qui immortalisa différentes scènes de l'Exposition début de siècle.

Tour Eiffel par Colette Brunelière

Tour Eiffel par Colette Brunelière

Elle fut chantée, en 1893, par la facétieuse Yvette Guilbert (1865-1944) et j'apprécie ce texte tout autant que celui de Maurice Carême.

 

« Le bon Dieu, les saints et les saintes

Regardent par les trous du ciel

L'instrument que Monsieur Eiffel

Vient de dresser dans nos enceintes.

Ils discutent. Le Dieu des dieux,

Qui, vu son âge, est un peu myope,

Prononce : "C'est un télescope."

Jésus dit : "Papa devient vieux !"

 

Pierre, craignant pour sa ferrure,

Dit : "Nous sommes perdus, Seigneur,

C'est une pince-monseigneur

Pour crocheter notre serrure."

Jésus, depuis sa passion,

Redoutant toujours la souffrance,

Dit : "Ça, c'est un pal que la France

Élève à mon intention."

 

"Non, c'est une échelle hardie",

Dit Michel le conquérant.

"C'est un flambeau", dit saint Laurent

Qui craint toujours quelque incendie.

Alors la Vierge qui sourit

Dit à son tour, et toute rose :

"C'est un mystère, quelque chose

Dans le genre du Saint-Esprit ! »

 

(Paroles et musique de Léon Xanrof, 1867-1953).

 

Jean Béraud (1849-1935), Devant la Tour Eiffel en 1889.

Jean Béraud (1849-1935), Devant la Tour Eiffel en 1889.

Cette vigie de 300 mètres faillit disparaître au premier janvier 1910, date à laquelle se terminait la concession accordée à Gustave Eiffel! Mais elle survécut grâce au Réseau Télégraphique sans Fil (TSF) dont l'importance fut hautement stratégique pendant la Première Guerre Mondiale. Au fil du temps, elle se révéla indissociable des évolutions technologiques et de l'histoire « moderne » de Paris.

 

 

Tour Eiffel, Robe Rouge, aquarelle, (c) Trish Biddle, artiste américaine

Tour Eiffel, Robe Rouge, aquarelle, (c) Trish Biddle, artiste américaine

Souvenons-nous, au-delà de sa verticalité fascinante et de ses lignes uniques, qu'elle était rouge autrefois ! Je vous en avais parlé sur Ma Plume Fée dans Paris.

 

http://maplumefeedansparis.eklablog.com/tour-eiffel-et-chaise-bistro-a130753238

 

Embrasement de la Tour Eiffel pendant l'Exposition Universelle de 1889, gravure en couleur offerte à Gustave Eiffel par Georges Félix Garen (1854-après 1912). La Tour arbore un somptueux rouge dit de Venise...

Embrasement de la Tour Eiffel pendant l'Exposition Universelle de 1889, gravure en couleur offerte à Gustave Eiffel par Georges Félix Garen (1854-après 1912). La Tour arbore un somptueux rouge dit de Venise...

Et vous savourerez volontiers, je l'espère, la suite de ce florilège d'images inspirées par la Dame de Fer...

 

Icône de la France par Jean Cocteau (1889-1963)

Icône de la France par Jean Cocteau (1889-1963)

Bernard Buffet (1928-1999), Pont Alexandre III et Tour Eiffel, 1988

Bernard Buffet (1928-1999), Pont Alexandre III et Tour Eiffel, 1988

Guy Dessapt, artiste né en 1938

Guy Dessapt, artiste né en 1938

Maxwell Dickson, Rainy Night in Paris

Maxwell Dickson, Rainy Night in Paris

Marco Fabiano affiches sur AllPosters.fr

Marco Fabiano affiches sur AllPosters.fr

Poster réalisé par (c) lalanaarts

Poster réalisé par (c) lalanaarts

(c) Alix aime

(c) Alix aime

(c) Angela Staehling

(c) Angela Staehling

Gros bisous, prenez bien soin de vous !

 

(c) Emmanuelle Teyras

(c) Emmanuelle Teyras

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Richard LEJEUNE 12/06/2018 10:28

J'ignorais totalement que l'on pût connaître ce poète belge en France.
À l'école primaire, souvent l'on apprenait ses jolis poèmes.
Plus tard, au temps des cours de Déclamation française du Conservatoire que je fréquentai adolescent, - j'habitais alors une petite ville jadis importante cité lainière en Province de Liège- , c'est sur la scène du Grand-Théâtre qu'alors on les récita devant toutes les familles qui venaient voir leur "gamin" ou leur "gamine" ...
Que de stress ces soirs-là dans les coulisses !
Que de beaux souvenirs plus d'un demi-siècle plus tard ...
Merci Cendrine de m'avoir permis d'en retrouver la nostalgie ce matin en vous lisant.

AnnickAmiens 11/06/2018 19:13

Bonsoir ma Cendrine, comme c'est agréable de voir ta grande Dame à toi dans tous ses états ! J'y reviendrai car j'ai tout aimé de tes écrits, cartes et photos. Un bien joli article.
Bonne soirée et gros bisous :)

mamie lucette 11/06/2018 09:34

Bonjour Cendrine, merci pour ce bel article bien documenté et illustré sur la Tour Eiffel...
Paris ne serait pas ce qu'il est sans cette grande dame !...
Bonne journée chère petite amie fidèle..
Gros bisous

Feelaure 10/06/2018 19:44

Coucou Cendrine,
Et bien une nouvelle fois j'ai appris et découvert des choses grâce à toi sur notre belle Dame
Le poème de Maurice Carême est très beau, j'aime ce retour en arrière que tu fais et comme toujours c'est très bien illustrée avec des images qui nous font rêver ♥ Merci à toi pour ce merveilleux partage
Douce soirée à tous les deux et de gros bisous d'amitié et tendresse

Promeneur75 10/06/2018 14:45

La tour Eiffel reste en dépit de son âge et de son habituelle présence dans l’univers parisien un monument fabuleux. Audace de l'architecte d'une part, courage devant les polémiques que ce travail a pu susciter en son temps et encore maintenant. Beauté certes métalliques mais beauté certaine. Dire que même sous Mitterrand, il y avait eu un projet pour la faire disparaître. Et pourtant elle est toujours là . Ancrée dans le temps , installée dans l'Histoire de Paris et omniprésente dans l’Île de France. Longue , longue vie à elle qui n'est pas prête à disparaître en dépit des grincheux. Elle sera là certainement comme symbole de Paris et comme image universelle de la France. Bravo à vous Mr Eiffel!

Promeneur75 10/06/2018 14:28

Bel article ; merci de ces images très agréables

Claudine/canelle 10/06/2018 08:36

Coucou Cendrine
Merci à toi pour ce bel article
Le poeme de Maurice Carème est vraiment très beau !!
J'avoue que je ne savais pas tout ça du coup je me suis instruite avec toi ..
Bonne journée Douce Cendrine
Bises

ZAZA 10/06/2018 07:02

Coucou ma Cendrine.
Une tout Eiffel qui fait la fierté des français et notamment des parisiens. Merci pour ce beau poème de Maurice Carême. Tu as raison, les paroles de cette chanson sont superbe et j'ai retrouvé une version chantée par Les deux demoiselle B.
https://www.youtube.com/watch?v=riSi98PJrVo
Les illustrations sont épatantes.
Il ne faut pas oublier qu'en ce moment cette tour joue son rôle de paratonnerre.
Merci ma Cendrine pour ce beau billet, en espérant qu'aujourd'hui nous ne subirons pas un orage comme celui d'hier après midi.Des grêlons, notamment sur le puits en verre de la véranda. Il y a eu des fuites et il a fallu passer la serpillère.
La maison de plain-pied est construite sur un sous-sol enterré, et la descente de garage est pentue. Un puisard est prévu pour recevoir des eaux de ruissellement. Il est équipé d'une pompe de relevage qui fonctionne bien, mais malgré cela, en un bon quart d'heure, les 90m3 du puisard commençaient à passer par-dessus la grille. Dix minutes de trombes d'eau supplémentaires et nous avions de l'eau dans le garage. Farouk tétanisé est resté dans mes jambes par contre le chat Théo n'était pas du . Et ensuite il y avait un soleil d’enfer !
Nous avons vraiment eu la trouille.
Bises et bon dimanche à vous deux