Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne
Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

Pour la communauté Le Tableau du Samedi gérée par Lady Marianne, voici ma participation du samedi 5 octobre, sur le thème « Promenades d'Automne », d'après un choix d'Amande Douce ou sur un thème libre.

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

Je suis fascinée par les personnages vus de dos ou presque de dos... Une aura de mystère les accompagne. La jeune femme du tableau d'Henri Fantin-Latour semble se diriger vers un ailleurs chimérique, enivrée par les couleurs de pierres précieuses qui se déploient devant elle. Elle-même, avec sa robe rouge rubis participe à l'enivrante beauté du paysage. Elle incarne la force et la mélancolie de l'Automne, la sensualité des matières. En pleine luxuriance, elle est d'une très jolie simplicité...

 

Elle évolue dans une palette d'une richesse envoûtante, ouvrant les voies secrètes de la forêt en automne.

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne
Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne
Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

Ce tableau est d'autant plus attirant qu'il évoque une partie méconnue de l'oeuvre d'Henri Fantin-Latour. Le peintre fut en effet connu comme portraitiste (il peignit des personnages célèbres comme Édouard Manet, en 1867) et pour ses natures mortes, ses compositions florales, ses bouquets saisonniers de grande qualité. Or, il réalisa d'autres tableaux, très imaginatifs, qu'il qualifia lui-même de « Songes »... Des peintures des plus intéressantes et hélas -quasiment- ignorées du grand public.

Autoportrait, 1859

Autoportrait, 1859

Henri Fantin-Latour fut un original. Son chemin artistique fut singulier. Il peignit en pleine vogue Impressionniste mais sans donner à ses œuvres une influence issue de l'Impressionnisme. Il fréquenta les Impressionnistes, admira leur style et leur manière mais préféra garder son indépendance, choisissant de développer son propre intimisme. Il aima les fleurs jusqu'à la passion et peignit des centaines de natures mortes absolument superbes qui connurent un grand succès en France et surtout en Angleterre. Les grands musées britanniques conservent nombre de ses tableaux, tissés de couleurs vives.

 

Ce peintre élégant et sensible venu de Grenoble à Paris était fasciné par les grands maîtres (Titien, Véronèse, Van Dyck, Watteau...) dont il étudiait les œuvres au Louvre. Il disait voir des visages dans les fleurs et penser aux personnes qu'il aimait quand il peignait des fleurs. Ainsi, il leur dédiait secrètement telle ou telle vision fleurie.

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

L'Automne appartient à une autre veine que celle des fleurs. La veine des Songes et des envolées poétiques qui se fondent dans des mondes brumeux. Des réalisations teintées de Symbolisme et voulant rendre hommage au Préraphaélisme et au Sfumato de Léonard de Vinci, ce modelé vaporeux qui sublime les paysages. Henri Fantin-Latour mit en scène des Allégories des Saisons, des Nymphes, la Déesse de la Nuit... avec une force d'imagination particulièrement remarquable !

 

Pour « célébrer » à ce tableau qui me plaît énormément, j'ai cherché des couleurs d'automne, ardentes, dans mon petit univers...

 

Je vous les offre avec des pensées d'Amitié !

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Photo Cendrine

Gros bisous dans les saveurs d'Octobre...

Le Tableau du Samedi, Henri Fantin-Latour, Automne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Féelaure 07/10/2019 13:48

Joliment drapé dans des couleurs automnales, merci pour cette découverte Cendrine et pour tes belles photos qui l'accompagnent. Merci aussi pour tes recherches et description de ce tableau.
Bel automne à vous deux, douce journée et plein de bisous à vous partager

fardoise 06/10/2019 10:14

Un bon choix avec un peintre que l'on voit trop rarement sur Internet. Un grand portraitiste aussi. Et merci aussi pour les belles photos d'automne. Bon dimanche

Promeneur75 05/10/2019 17:40

L'Automne avec vous est un florilège de couleurs.

Lenaïg 05/10/2019 16:16

Bonjour Cendrine, merci beaucoup pour ton choix et pour l'éclairage que tu nous apportes, une belle promenade d'automne en mots et ensuite en photos. Bises.

Golondrina63 05/10/2019 09:46

Je suis bouche bée
Tu en parles si bien de cet artiste , de ce tableau
Et puis il y a aussi la nature qui enchante sur ce billet
Merci tout simplement
Bonne fin de semaine

Clzudine/canelle 05/10/2019 08:13

Coucou Cendrine
Apès t'avoir lu on ne peut plus passer devant ce tableau sans le regarder autrement , c'est toujours aussi intéressât de te le fire , merci pour toutes tes recherches sur ce peintre
Merci aussi pour tes photos automnales
Gros bisous

gérard 05/10/2019 07:53

Très bel article qui vous donne la "pêche" dès potron-minet
bisous
gérard

ZAZA 05/10/2019 07:25

Coucou ma Cendrine. Tu a choisi un superbe tableau d'Henri Fantin-Latour. Une femme mystérieuse dans ce décor d'automne. Un grand merci pour cette communauté. L’automne est bien là et la chute des feuilles tapisse mon jardin gallo dans lequel il y a encore temps à faire. Michel vient de tailler les haies d'élaeagnus ebbingei.Elle sont à ramasser maintenant. Mais les gros travaux de sarclage et plantation des agapanthes ramenées de mon île se fera la semaine prochaine. De gros bisous et bon weekend à toi et à ton Christophe

jill bill 05/10/2019 03:05

Bonjour Cendrine, ah ce nom ne me dit rien, mais ce tableau a les teintes automnales, même la dame en lie de vin... On ne peut dire où elle est et ce qu'elle y fait en drapé léger... Si la saison est synonyme de mort pour les feuilles caduques, elle sait nous faire aimer la chose... merci, bises