Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

©Anne Stokes, Winter Wolves

©Anne Stokes, Winter Wolves

Au revoir à l'année asiatique du Chien de Terre ou Chien Jaune... Elle a commencé le 16 février 2018 et s'apprête à céder sa place, le 05 février 2019, au Cochon de Terre appelé « Cochon Bienveillant ». J'ai écrit mon article sur le Chien l'année dernière et je ne l'ai pas publié... Je viens de le retrouver ! Mieux vaut tard que jamais et surtout, avant l'avènement du Cochon, sourires...

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Onzième des douze animaux du Zodiaque Chinois, le Chien nous est présenté comme guidé par ses instincts, habile, perfectionniste et subtil observateur... Je vous propose de cheminer à travers sa riche symbolique.

 

Le Chien, dans le monde asiatique, est considéré comme franc et très actif mais périodiquement victime d'un excès de réflexion qui le fait hésiter avant de prendre une décision. Ecouter son intuition est pour lui primordial, aussi agit-il en adéquation avec ce qui palpite dans son fort intérieur. Réputé fidèle, il apparaît comme un ami honnête et un partenaire apprécié dans son couple.

 

L'Empereur Kangxi (1654-1722), personnage très érudit, initiateur du Dictionnaire Kangxi et qui fut considéré comme le « Roi-Soleil Chinois », nous a laissé de précieux renseignements sur le Chien :

Kangxi

Kangxi

« Les chiens naissent au troisième mois en Chine et on donne à l'astérisme « Queue » le nom de « Chien Céleste » (Tian Gou ou Tien Kao). La forme recourbée des Neuf Étoiles dont se compose l'astérisme Wi ressemble à la queue courbée d'un chien et a donné naissance au nom de Dragon qu'on emploie pour désigner une espèce de chien de couleur noire, à tête blanche, ayant de longues oreilles et une queue roulée.

On applique donc aussi ce nom de Dragon aux chiens en général. De là vient la fable, consignée dans « l'Histoire des Génies » que le chien d'un certain Wi-Chen-Xien, appelé Dragon Noir, se transforma un jour en dragon que Wi monta et sur lequel il s'envola dans les cieux où il est toujours visible.

De cet astérisme naissent tous les fleuves puisque le Fleuve Céleste (Voie Lactée) prend naissance près de lui. Il influe donc profondément sur le climat et particulièrement sur le débit des eaux.

 

Gou Guo est « le pays des Chiens ». Cela évoque les incursions des peuplades barbares voisines de la Chine et provenant particulièrement du « Pays des Chiens » qui est situé aux confins de la chaîne de montagne nommée Kun Lun.

Les « hordes de Chiens » ont donc inspiré une grande terreur aux Chinois. (…) Ils disent que les habitants de ce pays ont un corps de chien et des longs cheveux sur la tête de sorte qu'on ne voit pas leur yeux ni leurs oreilles. Qu'ils vont presque nus et parlent en glapissant comme des chiens. Que leurs femmes ont des corps humains mais que tous les garçons qu'elles mettent au monde ressemblent à des chiens et sont velus dès leur naissance.

Ce sont les ancêtres du Peuple Yao que l'on nomme toujours en Chine « Chiens venant de l'Occident » ou plus communément « Têtes de Chiens ».

 

 

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Propriétaire des droits d'impression de l'Almanach Impérial et du Calendrier Officiel, l'empereur de Chine rédigeait différentes notes concernant le Bestiaire Zodiacal. Il évoque ici le « Chien Céleste » composé de neuf étoiles et son lien avec le Dragon, maître des éléments.

Chien funéraire, issu de la Province du Sichuan (Chine), daté entre 25 et 220 après J.-C. Photo ©The Los Angeles County Museum of Art.

Chien funéraire, issu de la Province du Sichuan (Chine), daté entre 25 et 220 après J.-C. Photo ©The Los Angeles County Museum of Art.

L'immortel Wi chevauche son Chien magique, appelé Dragon, et brode sur le velours du Ciel, la constellation réelle et chimérique du Chien.

 

Le Chien est un guide, un protecteur, un psychopompe qui emporte les âmes vers le Pays des Immortels, en repoussant les esprits malfaisants. A cet égard, le philosophe Lao Tseu précise que pendant les funérailles, il était d'usage de brûler «  une effigie représentant un chien de paille » et d'offrir, le cinquième jour du cinquième mois, aux Neuf Fleuves Sacrés de la Chine, des chiens de papier.

 

Esprit des lieux veillant sur le foyer, le Chien protège également l'âme des personnes. « Un coq dehors, un chien dedans, point de revenant » affirme la sagesse millénaire chinoise.

 

La constellation du Chien prend sa source dans la Voie Lactée (Fleuve Céleste) et cela favorise le mouvement de l'eau dans les Neuf Fleuves Sacrés de Chine et les domaines aquatiques du pays. Subtil va et vient de l'eau qui nourrit, irrigue, insuffle la Vie à l'instar du sang dans les veines et les artères. Le Chien est donc associé à la circulation du sang, des énergies, à la connaissance intime du corps et à l'Acupuncture.

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Pour les Yao de la Chine ancienne, le Chien était un être fondateur. Ils prétendaient descendre de cet ancêtre canin et possédaient un très solide sens des affaires. Ils étaient des commerçants hors pair ce qui nous amène à un autre aspect symbolique du Chien. Celui-ci favorise les transactions commerciales, installe la prospérité et apporte le riz.

Chien Dragon Yao, Chine du Sud, début du 20e siècle. Image © Under the Bo. Il s'agit d'un tampon de bois, utilisé sûrement par un prêtre afin de « marquer » des livres rituels ou du papier monnaie.

Chien Dragon Yao, Chine du Sud, début du 20e siècle. Image © Under the Bo. Il s'agit d'un tampon de bois, utilisé sûrement par un prêtre afin de « marquer » des livres rituels ou du papier monnaie.

Animal fortement symbolique et animal de compagnie, le Chien est aimé et considéré en Chine mais on le traite aussi avec une certaine ambiguïté car on élève certains chiens, de manière traditionnelle, pour la boucherie même si les chinois semblent y renoncer de plus en plus. L'animal qui « reste près de l'homme » est appelé Gou et celui que l'on consomme est appelé Qian, sa chair étant réputée contre les rhumatismes...

Chien Mythique, Miho Museum

Chien Mythique, Miho Museum

Portrait de chien pékinois, école française du XIXe siècle.

Portrait de chien pékinois, école française du XIXe siècle.

La parabole canine des Trois Amis désigne trois petits pékinois, choyés par la dernière impératrice de Chine (Tseu Hi), qui disparurent dans l'incendie du Palais d'Eté Impérial à Palikao. Ils se nommaient Fleur de Prunier, Cône de Pin et Feuille de Bambou.

Après de rudes péripéties, une infime partie de leurs descendants furent confiés par une servante à une dame britannique résidant en Chine et de ceux-ci, viennent tous les autres pékinois.

En Chine, un ensemble de cinq figurines de chiens signifie « Que Cinq Générations vivent harmonieusement sous le même toit ! ». Joli signe de chance, de prospérité et de fécondité !

 

Et si l'on désire attirer sur son foyer la protection, on peut le décorer avec des « Chiens de Fô » ou « Lions de Fô » qui désignent les lions stylisés gardant les portes des temples bouddhistes.

Chiens de Fô, image © Proantic.com

Chiens de Fô, image © Proantic.com

Le Chien, familier mystérieux dans la mythologie et le folklore

 

Dans différentes mythologies d'Orient et d'Occident, le Chien est considéré comme un animal psychopompe, c'est à dire guidant les âmes jusqu'au royaume des morts.

 

Le puissant Anubis des Égyptiens était un conducteur d'âmes, doté d'une tête de chien ou de chacal et pour les Grecs de l'Antiquité, les Enfers étaient gardés par le terrifiant Cerbère à trois têtes.

Anubis par © Edward Delandre

Anubis par © Edward Delandre

Anubis par © The Fear Master sur DeviantArt, maître des nécropoles et des embaumeurs, protecteur de ceux qui frayent avec la mort...

Anubis par © The Fear Master sur DeviantArt, maître des nécropoles et des embaumeurs, protecteur de ceux qui frayent avec la mort...

Anubis par © Iscalox sur DeviantArt

Anubis par © Iscalox sur DeviantArt

Cerbère par © Timacs sur DeviantArt

Cerbère par © Timacs sur DeviantArt

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Les Celtes considéraient le Chien comme l'un des êtres les plus courageux et d'ailleurs, l'un des héros majeurs de la civilisation irlandaise porte le nom de Cuchulainn ou Chien de Culann.

 

Cuchulainn était le fils de Lug le Polytechnicien, dieu majeur du Panthéon Celtique et d'Eithné, la déesse de la Maternité. Son grand-père était un puissant druide nommé Cathbad. Cuchulainn a vaincu lorsqu'il avait cinq ans le chien du forgeron Culann.

 

« Tuer le chien » dans le monde celtique signifiait « avoir de la chance, réussir, dépasser les plus grands obstacles... »

Image Pinterest

Image Pinterest

Xolotl à Teotihuacan, photo CGO

Xolotl à Teotihuacan, photo CGO

Dans les croyances du Mexique, il existe un dieu chien jaune appelé Xolotl, « le voyageur du ciel du Nord », un dieu qui accompagne le soleil, pendant la nuit, lors de son voyage sous la terre.

Xolotl était le frère jumeau et l'antithèse de Quetzalcoatl, le serpent à plumes, sorcier inventeur du calendrier, roi-prêtre et divinité majeure du panthéon aztèque. Xolotl et Quetzalcoatl allèrent dans l'Inframonde (Mictlan) où il trouvèrent les os d’un homme et d’une femme qui avaient péri dans un passé marqué par des cataclysmes cosmiques.

Ils dérobèrent les os, quittèrent l'Inframonde et se rendirent chez Cihuacoatl, la Femme Serpent, déesse du Foyer. Cihuacoatl broya les os et Quetzalcoatl ft saigner son pénis sur la précieuse poussière, ce qui redonna vie à l'Humanité.

Xolotl représenté dans le Codex Fejérváry-Mayer ou Livre Calendaire Divinatoire des Marchands.

Xolotl représenté dans le Codex Fejérváry-Mayer ou Livre Calendaire Divinatoire des Marchands.

En Afrique, dans les rituels magiques des peuples Bantous, c'est un Chien qui apporte au Sorcier du clan les messages des esprits protecteurs.

 

Le Chien fraye avec les puissances de l'au-delà et possède une face plus inquiétante encore que l'on retrouve dans le folklore britannique avec les Chiens-Fantômes ou le très mystérieux Barghest/Chien Noir de Whitby, ville côtière du Yorkshire où le comte Dracula débarqua de Transylvanie...

© Hardwell 14 sur DeviantArt

© Hardwell 14 sur DeviantArt

Barghest à la voracité initiatique dont certaines caractéristiques se retrouvent dans le Chien de Baskerville de Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930).

 

Le Chien des Baskerville, un palpitant roman policier publié pour la première fois dans The Strand Magazine en 1901 et 1902.

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Animal psychopompe, messager des anciennes puissances et gardien des lieux secrets, le chien est associé à Saint-Christophe de Lycie dit Saint-Christophe à tête de Chien (Cynocéphale)...

Saint-Christophe Cynocéphale dans une église dédiée à la Vierge, à Kicevo, en Macédoine. Source : La conteuse Anastasia Ortenzio.

Saint-Christophe Cynocéphale dans une église dédiée à la Vierge, à Kicevo, en Macédoine. Source : La conteuse Anastasia Ortenzio.

Saint-Christophe à tête de Chien est célébré le 25 juillet. Il s'agit d'une divinité pré-chrétienne, un géant, fils de la Terre Mère qui s'appelait autrefois Reprobus et que les Chrétiens ont fait naître en terre sacrée de Canaan.

Célèbre pour sa force, opiniâtre et généreux par nature, Reprobus se rendit en Lycie, le « pays des loups » où il devint guerrier pour le roi Philippe puis il s'établit près d'un fleuve et décida d'aider les voyageurs à traverser sans encombre les eaux tumultueuses.

Un jour, il prit sur ses épaules un enfant qui désirait passer sur l'autre rive. Dès qu'il s'engagea dans l'eau, celle-ci se mit à monter et à bouillonner comme une mer en furie mais Reprobus continua d'avancer et l'enfant pesa soudain terriblement lourd. Son poids était tel que le géant, en dépit de sa puissance, faillit être emporté mais il lutta, s'aidant du bâton qu'il avait taillé dans le bois d'un vieil arbre, pour atteindre l'autre berge. Quand il y parvint, l'enfant s'exprima ainsi :

 

« Non seulement, tu as porté le monde mais aussi celui qui l'a créé. Je suis le roi que tu cherchais et que tu as servi sans le connaître. Désormais, tu ne t'appelleras plus Reprobus mais Christophe, « celui qui a porté le Christ ». Maintenant plante ton bâton en terre. »

 

Christophe s'exécuta et le bâton se couvrit de feuilles luxuriantes et de dattes parfumées.

Saint Christophe, par le célèbre maître graveur de Bologne Marc Antoine Raimondi (vers 1480-vers 1530).

Saint Christophe, par le célèbre maître graveur de Bologne Marc Antoine Raimondi (vers 1480-vers 1530).

La tête cynocéphale de Christophe est associée à sa nature de personnage psychopompe, de passeur de mémoire et de connaissances liées aux mondes anciens. Saint patron des voyageurs, il protège ceux qui cheminent sur les routes dangereuses et il aide les pèlerins à suivre leur chemin. Il est réputé pouvoir faire le tour de la terre en vingt quatre enjambées.

Saint-Christophe rappelant Anubis par © Matjul sur DeviantArt

Saint-Christophe rappelant Anubis par © Matjul sur DeviantArt

Outre Saint-Christophe à tête de chien, un autre saint est très apprécié dans le folklore. Il s'agit de Saint Guinefort, guérisseur d'enfants et protecteur des lévriers.

Saint Guinefort par © Ursulav sur DeviantArt

Saint Guinefort par © Ursulav sur DeviantArt

En l'année 1250, dans le château du Chevalier de Villars à Chalaronne, dans l'Ain, un Lévrier magnifique appelé Guinefort veillait sur le bébé du seigneur des lieux. Le bébé dormait quand un énorme serpent se faufila dans son berceau. Guinefort et le serpent luttèrent et Guinefort finit par prendre le dessus et par tuer le serpent.

 

La nourrice, alertée par les bruits, se précipita dans la chambre et vit que le berceau était rempli de sang. Du sang ruisselait aussi des crocs du lévrier. Elle cria, le seigneur arriva et il crut que son bébé était mort, tué par Guinefort. Il tira aussitôt son épée du fourreau et transperça le poitrail du brave lévrier.

Quelques instants plus tard, il trouva la dépouille du serpent et réalisa que le bébé était toujours en vie. Très affecté par sa méprise, il enterra Guinefort à proximité du château et la tombe du valeureux canidé devint un lieu de pèlerinage, fréquenté par des mamans qui venaient y déposer un objet familier (vêtement, lange, petits chaussons, petits bonnets, hochets...)

 

Guinefort devint au fil du temps un emblème de courage et de don de soi.

Chien assis, Sèvres, 1750, porcelaine blanche de Mennecy

Chien assis, Sèvres, 1750, porcelaine blanche de Mennecy

Le chien, symbole ambivalent, était très aimé dans différents territoires alors que dans d'autres, il attisait la méfiance. Dans l'Islam, il est perçu comme impur à l'exception du lévrier et dans plusieurs territoires d'Europe, il est associé aux pouvoirs dits néfastes des sorcières. On l'accuse d'exercer un pouvoir délétère sur la météorologie d'où l'expression « il fait un temps de chien ! »

 

Des Chiens d'Orage sont réputés courir dans le ciel et apporter les nuages de tempête mais à l'échelle du cosmos, le Chien apparaît comme un puissant symbole astronomique.

Chien Molossian Hound, Cité du Vatican (Rome). Photo © Ann Raia, 2005.

Chien Molossian Hound, Cité du Vatican (Rome). Photo © Ann Raia, 2005.

A travers cette riche symbolique et en dépit de son côté ambivalent « il fait un temps de chien », « avoir une vie de chien... », « avoir un caractère de chien »), le chien demeure un compagnon très aimé, un ami, un protecteur associé à l'enfance et un emblème de fidélité dans le couple.

 

Le chien fait partie de notre imaginaire depuis très longtemps et la littérature comme le cinéma regorgent de personnages canins qui nous ont marqués depuis l'enfance :

 

Croc Blanc de Jack London

Belle et Sébastien

Lassie, chien fidèle

Milou de Tintin

Rantanplan de Lucky Luke

Idéfix

Rintintin

Rex

Cujo de Stephen King

Bill

Cubitus

Snoopy

Beethoven etc...

 

Enfants et familiers par Arthur John Elsley (1860-1952)

Enfants et familiers par Arthur John Elsley (1860-1952)

Constellation du Grand Chien Atlas de Johann Bayer publié en 1603
Constellation du Grand Chien Atlas de Johann Bayer publié en 1603

Constellation du Grand Chien Atlas de Johann Bayer publié en 1603

En Astronomie, le Chien fraye dans les abysses du ciel, représenté par la constellation du Grand Chien (Canis Major) qui abrite Sirius, une étoile vingt fois plus brillante que le soleil et la constellation du Petit Chien (Canis Minor) qui accueille Procyon, l'étoile qui se lève avant Sirius. Il existe aussi la constellation boréale des Chiens de Chasse (Canes Venatici).

 

Notre ami le Chien, qu'il soit en Orient ou en Occident n'a pas fini de faire couler de l'encre et travailler l'imagination de celles et ceux qui sont épris de Folklore et de Symbolique.

 

L'année asiatique du Chien étant sur le départ, je souhaite bon voyage à ce sémillant mammifère et je vous retrouve sous peu pour célébrer le Cochon, mon signe astrologique chinois !

 

Gros bisous et un délicieux week-end, je l'espère !

De l'année du Chien à l'année du Cochon, entre Orient et Occident, un passage riche de symboles

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luciole 83 26/02/2019 11:09

Coucou chère Cendrine
J'ai mis en gros et j'ai pu lire ! Heureusement, car ton article est magnifique ! j'ai reconnu certains passages dont j'avais déjà l'explication, mais j'ai appris bcp, bcp !
Moi aussi, signe cochon et poisson-poisson ... J'avais la manie autrefois de vouloir connaître tous les signes astrologiques ... Les trop nombreux déménagements ont été fatals à mes livres que je n'ai pas retrouvés...
Merci bcp pour cet exposé particulièrement documenté, fouillé.. Un régal !
J'ai aimé l'explication du nom de Christophe "Celui qui porte le Christ !" que c'est beau !

Tendresse

Véronique 03/02/2019 11:06

Cendrine , mon Amie ,

J'ai mon chat sur les genoux et toutes les deux , nous avons lu ton superbe article . Oh, bien-sûr Gioia a voulu attraper avec sa patte ta joyeuse meute de toutous , elle en a reniflé quelques uns également et j'aurais bien aimé être dans sa petite tête pour connaitre ses pensées :-) .
Et j'ai continué à te lire , la poussant un peu car tu imagines avec un chat sur les genoux , le museau collé à l'écran , cela était un peu cocasse et puis, finalement , j'ai posé mon menton sur sa petite tête entre les deux oreilles et touts les deux, chacune à notre façon ,nous avons caressé ton article .
Ton article est incroyable , si riche , si complet , si toi ma Petite Fée .
En te lisant, je songeais à la première caresse qu'un homme ou une femme ait faite au premier chien qui aurait compris qu'entre ce bipède et lui , cette première main tendue serait l'origine de cette longue histoire d'amour entre eux et qu'il devienne son meilleur ami .
Et lorsque j'ai ouvert ma petite boîte connectée ce matin et que j'ai lu tes mots si lumineux posés sur les chemins de ce petit marais , la rosée a perlé au coin de mon regard .
Merci à toi Cendrine .
Tu enchantes la toile et tes lecteurs , tu tisses l'amitié avec grandeur d'âme et tant d'amour .
Que l'esprit de Brigit te protège et que sous son manteau puisses-tu être bien au chaud avec ton cher Christophe .
Et puis Brigit est si puissante qu'elle a survécu à l'attaque du christianisme qui a bien été obligé de faire d'elle une sainte ;-) ! Et toc !
Que février vous soit lumineux et laissons-le n'en faire qu'à sa tête , il févrière , il févrière sur les chemins pour nous préparer le grand retour du printemps .
Un petit rayon de soleil m'éclaire alors que je t'envoie de gros bisous .
Quel signe magnifique .
Beau et bon dimanche à tous les deux .
Véronique

AnnickAmiens 02/02/2019 17:41

Un article qui m'a tout appris sur ces personnages ou animaux fantastiques qui ont joué et jouent encore un rôle important pour toutes les civilisation.
J'ai aimé que tu parles ainsi des noufnoufs ...
C'est vraiment passionnant raconté ainsi et documenté par toi, merci ;)
Belle soirée et gros bisous

Promeneur75 02/02/2019 13:18

Merci pour votre article fascinant sur ce toutou incroyable.

Quel voyage à travers les folklores du monde ! Quelle connaissance de votre part et merci encore de prendre le temps de nous écrire tout ça avec un talent toujours au rendez-vous.

Cendrine 09/02/2019 16:56

Merci beaucoup cher Promeneur 75!

mamie lucette 02/02/2019 10:06

Bonjour Cendrine,, c'est un article fabuleux que celui-ci, il me faudra plusieurs jours pour lire toutes ces explications...Bonne journée, gros bisous

Cendrine 09/02/2019 16:57

Merci beaucoup, je suis très touchée
Gros bisous chère Lucette

Feelaure 02/02/2019 09:15

Coucou Cendrine
Merci pour ce merveilleux billet tu as bien fait de le retrouver et de le partager avec nous c'est très intéressant. Je suis toujours émerveillée par ton savoir et ta passion et je comprend qu'il te faille toujours plus de carnets ;)
Très bon week-end à vous deux en espérant que les microbes restent loin
De gros bisous à vous partager, tendresse et Amitié

Claudine/canele 02/02/2019 08:43

Bonjour Cendrine
Quel merveilleux article , moi je suis toujours interessé par ces signes chinois et toute ces histoires qui les racontent
Moi je suis Tigre
En entendant j'espère que l'année du Cochon te sera favorable
Merci pour tes illustrations jointes
Bises et bonne journée

ZAZA 01/02/2019 20:54

Coucou ma Cendrine. Un article très complet concernant ce chien chinois décliné sous toutes ses formes que tu as bien fait de retrouver et de publier avant que nous entrions dans l'année du cochon ! Très intéressant tout cela et de magnifiques illustrations pour parfaire le tout. En te parcourant, j'ai cru reconnaître quelques traits de caractère de mon papa, qui était gémeaux-chien. C'est drôle, non ????
J'espère que tout va bien pour toi, ou pas plus mal!
De gros bisous ma douce amie, sans oublier ton Christophe.

jill bill 01/02/2019 20:04

Bonsoir Cendrine, ah il n'y a pas à dire, cet article a du chien ! Bon je ne prête guère attention à l'année du ceci cela, cochon bienveillant pour 2019 donc... qu'il le soit alors, on a besoin de sortir du marasme actuel ! Merci à toi,douce soirée, bises, jill