Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Neige de Sarcelles

Neige de Sarcelles

Voici les neiges de Février... Après les pluies et les crues de Janvier, le ciel et la terre nous offrent leurs sortilèges blancs.

 

Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles

L'air crépite, le froid palpite. La ville paraît vidée de ses habitants. J'observe la danse des flocons, sans oublier les naufragés de l'hiver, les personnes précaires, les sans abris, les affamés...

 

Neige de Sarcelles

Une danse qui souffle la légèreté, l'étrangeté, la fascinante beauté d'un territoire en pleine métamorphose. Instants réels, instants rêvés, flocons en fête... Des petits riens précieux qui fondent sur les lèvres comme des gourmandises givrées...

 

Neige de Sarcelles

Je photographie Dame Pie, perchée sur un morceau de grillage. Mon zoom est au maximum et je me contorsionne en me faisant bombarder par une myriade de flocons. Elle ne reste pas longtemps...

 

La photo m'a amusée...

La photo m'a amusée...

La cour du collège situé sous nos fenêtres se dilue dans le blanc et les boules de gui qui ornent les grands peupliers de l'autre côté de la rue se font bombarder aussi !

 

Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles

Les Labourdettes, tours emblématiques de l'architecture des années 1960 à Sarcelles, se dressent, fantomatiques... Les immeubles de Jacques-Henri Labourdette ont été conçus pour s'adapter aux contraintes d'une ville très dense. Leur écriture architecturale est fondée sur les exigences du rationalisme constructif. Baies vitrées, panneaux de pierre et bandeaux de béton rythment les plus grands bâtiments qui abritent aussi bien des logements que des bureaux et des activités libérales. Notre petit immeuble de quatre étages est entouré de Labourdettes et j'avoue qu'au fil du temps, j'ai appris à aimer ces tours qui font partie de notre paysage urbain. Je les vois comme émergeant d'une sorte de Gotham ou de Métropolis, pour les adeptes des histoires de super héros !

 

Neige de Sarcelles

La neige tient fermement... et la nuit apporte son cortège de petites lumières fantasmagoriques...

 

Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles

Pensées pour les naufragés de la route et de la vie dans la tempête qui s'amplifie...

 

Neige de Sarcelles

Le réseau est très lent, je tente de publier mon billet... En vous souhaitant de rester bien au chaud si vous le pouvez et en vous faisant de gros bisous... Avec tendresse et amitié !

 

Neige de Sarcelles
Neige de Sarcelles

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véronique S. 09/02/2018 16:57

Cendrine , mon amie ,
La neige aura toujours pour moi ce goût du bonheur clandestin, d’une parenthèse que l’on savoure parce qu’on en sait la brièveté. Bien-sûr, la triste réalité des sinistrés ,des laissés pour compte me fait un peu moins exulter lorsqu’elle commence à virevolter dans mon ciel .. Mais j’ai beau essayer, je ne parviens jamais à lui en vouloir totalement. Surtout lorsque je m'entends m'exclamer comme ce matin :" enfin, il neige, comme c'est beau !' avec cette fraicheur et cet émerveillement de celle qui n'était encore hier qu'une enfant.
Ta sensibilité m'émeut et je t'imagine avec ton regard d'enfant , regardant ce spectacle que la fée de l'hiver rend fascinant .
Je te souhaite une douce fin de semaine et t'embrasse de toute mon affection .
Véronique

Linda 07/02/2018 20:52

pour réver de fleurs qui traverses cette neige!

Perce-neige
Nérée Beauchemin

Radieuses apothéoses
Du soleil d’or et du ciel bleu,
Fraîche gloire des printemps roses,
Pourquoi donc durez-vous si peu ?

Pourquoi donc êtes-vous si brèves,
Aubes de l’enfance ? Beaux jours,
Si pleins d’aromes et de sèves,
Pourquoi donc êtes-vous si courts ?

Jeunesse, où sont-elles allées
Les hirondelles de jadis ?
Où sont les ailes envolées
De tes merveilleux paradis ?

Et vous, poétiques chimères,
Que dore un rayon d’idéal,
Blondes idylles éphémères,
N’auriez-vous qu’un seul floréal ?

Ô fleurs, vous n’êtes pas finies !
Les plus tristes de nos saisons
Auront encor des harmonies
Et des regains de floraisons.

La mortelle saison du givre
N’a pas tué toutes nos fleurs :
Nous pourrons encore revivre
Le passé, dans des jours meilleurs.

Linda 07/02/2018 20:51

heuuuu oui?! ici y'a rien! je suis pourtant + au nord .......
là pour tes sortir tu veux des chiens et un traineau?
suis étonnée c'est un vrai blizzard chez toi! si ça arrive ici je vais pas me marrer avec les chiens , ça va être sportif ....

AnnickAmiens 07/02/2018 17:22

Et le lendemain, 20 centimètres !!!
C'est fort joli n'est-ce-pas quand la neige tombe, toute légère, parfois même elle remonte près des fenêtres plus chaudes ... J'ai bien profité de tes photos car les trois flocons tombés le matin n'ont pas tenu ! depuis rien du tout à Amiens mais dans l'Aisne chez ma fille, oui !
Gros bisous

Pastyme 07/02/2018 15:40

La neige, c'est joli sur les photos, mais quand on voit la pagaille qui suit et la galère des automobilistes , c'est moins drôle....
ici, aucun flocon et je n'y tiens pas...
bonne soirée

Isa Marie 07/02/2018 14:03

Très jolies photos chère Cendrine et oui, tu as raison, tant de neige c'est un événement !
J'espère que tu vas bien
Amitiés d'Isa Marie

Claudine/canelle 07/02/2018 08:30

Coucou
Voilà un spectacle inédit , deux de mes filles sont coincées chez elles departement de l'Essonne et l'Oise ..j'imagine bien mes petits enfants heureux de cet episode neigeux !
Chez nous c'est tellement rare ..
Merci pour tes photos Cendrine
Bises

ZAZA 07/02/2018 07:49

La neige, c'est beau quand on peut rester chez soi ma Cendrine. La région parisienne et le centre sont particulièrement touchés, et je plains les automobilistes qui viennent de passer la nuit dans leur voiture, sans couverture ni nourriture, mais surtout sans secours. Je me projette dans mes souvenirs d'il y a quelques années. De Saint Germain en Laye il fallait rentrer dans ces conditions à mon domicile de Montigny le Bretonneux. C'était le boxon, mais au moins il y avait des dé-saleuses qui faisaient leur boulot !
Tes photos sont très belles ma Cendrine.
Bises et bon mercredi

Nessa 07/02/2018 07:23

Pauvre pie fouettée par les flocons ! Restez bien au chaud, je vous envoie une couverture de bisous bien douillette. ♥

FéeLaure♥ 07/02/2018 07:21

Coucou Cendrine,
C'est impressionnant ! C'est beau les paysages sous la neige mais ça se rajoute aux intempéries !
J'ai adoré ta photo de la pie dans les flocons ♥ et toutes ces petites lucioles dans la nuit
Je vous souhaite une douce journée courage pour ceux qui doivent sortir, les sinistrés et ceux qui vivent dehors :(
De gros bisous à tous les deux
(merci pour ton mail, je vais le lire de plus près ;)