Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Dans l'or des champs...

© Sheri Dinardi, artiste américaine contemporaine.

© Sheri Dinardi, artiste américaine contemporaine.

Souffle doré qui nous étreint, c'est une rencontre avec le ciel et la musique des insectes dans le vent, dans le temps fauve des moissons. Les champs se livrent, l'aurore danse à pas légers sur l'horizon. Le crépuscule, son amant, viendra semer l'encre de nuit, l'encre des rêves mais en attendant, les fleurs rayonnent en touches de sang vif. Coquelicots, pavots sensuels, bleuets subtils... Elles font éclore un feu d'inspiration sous leurs calices gorgés de lumière solaire...

 

 

© Sheri Dinardi

© Sheri Dinardi

Le temps s'écoule en cycles rayonnants et la Nature inspire les artistes, au creux des champs. Promenade esthétique dans l'atmosphère d'août...

 

 

Claude Monet (1840-1926), Les Coquelicots, 1873, Musée d'Orsay

Claude Monet (1840-1926), Les Coquelicots, 1873, Musée d'Orsay

« Les Coquelicots », l'une des toiles les plus célèbres de Monet fut présentée au public, en 1874, lors de la première exposition Impressionniste dans les anciens ateliers du photographe Nadar (1820-1910). Il s'agit d'une oeuvre emblématique des années 1871-1878, années d'épanouissement sur un plan artistique et personnel pendant lesquelles Monet s'installe à Argenteuil.

 

L'art de la peinture en plein air passionne l'artiste qui explore des paysages imprégnés de lumière et dilue, à la manière d'un alchimiste, les contours de ses sujets. Dans ce contexte, « Les Coquelicots » est perçu comme une sorte d'hymne à la beauté de la nature.

 

Acquise par le marchand d'art Paul-Durand Ruel (1831-1922), la toile célèbre, sur un mode vibratoire, intensément proche de l'abstraction, le charme d'une promenade par une belle journée d'été. Les coquelicots rayonnent dans un fondu rouge soyeux comme les notes d'une partition picturale particulièrement rythmée.

 

Dans l'or des champs...

On aperçoit, sous un ciel bleu clair où glissent des nuages blancs, au premier plan, une jeune femme à l'ombrelle et son enfant qui sont sans doute Camille, la femme de l'artiste, et leur fils Jean.

 

A l'arrière-plan, à la lisière d'un bois composé de grands arbres sombres et à proximité d'une petite maison claire, évolue une autre mère à l'enfant, sorte d'effet miroir poétique du « couple » initial et une façon élégante et judicieuse de structurer l'oeuvre en utilisant une puissante ligne oblique.

 

Les Coquelicots ont l'art et la manière de nous transposer dans un ailleurs à la fois réel et onirique... De même qu'une série de personnages qui évoluent dans le monde des champs. Un monde complexe, ambivalent, subtil où l'on travaille dur, très dur. On y souffre, on y rêve, on y flâne, on s'y rencontre amoureusement... Un monde d'or, de sève et de sang...

 

 

Sir John Everett Millais ((1829-1896), La fille du fermier.

Sir John Everett Millais ((1829-1896), La fille du fermier.

Avec Dante Gabriel Rossetti (1828-1882) et William Holman Hunt (1827-1910), John Everett Millais fonda le Préraphaélisme, mouvement destiné à lutter contre le poids des conventions, la morale esthétique, le dogmatisme et la mièvrerie sentimentale qui caractérisait pour eux la peinture britannique de leur temps.

 

Le Préraphaélisme a existé à travers différents groupes et groupuscules désireux de lutter contre de lourdes règles artistiques édictées à la période de la Renaissance. La figure humaine, recomposée à de nombreux égards, apparaît saisie dans une forme fine de pensées et d'émotions.

 

© James V Griffin, illustrateur anglo-saxon, Maria.

© James V Griffin, illustrateur anglo-saxon, Maria.

https://jamesgriffinillustration.com/about

 

Le monde des champs est comme un océan à explorer, un territoire fascinant de blondeur qui vibre sous le ciel. Les blés se donnent au regard avant de tomber sous les instruments des moissonneurs et les personnages mis en scène nous invitent à cheminer dans nos champs intérieurs...

 

 

© Jim Daly, artiste américain de renom, né en 1951. Time Out, « Temps Libre ».

© Jim Daly, artiste américain de renom, né en 1951. Time Out, « Temps Libre ».

Victor Hugo (1802-1885), Aux champs

 

Je me penche attendri sur les bois et les eaux,

Rêveur, grand-père aussi des fleurs et des oiseaux ;

J'ai la pitié sacrée et profonde des choses ;

J'empêche les enfants de maltraiter les roses ;

Je dis : N'effarez point la plante et l'animal ;

Riez sans faire peur, jouez sans faire mal.

Jeanne et Georges, fronts purs, prunelles éblouies,

Rayonnent au milieu des fleurs épanouies ;

J'erre, sans le troubler, dans tout ce paradis ;

Je les entends chanter, je songe, et je me dis

Qu'ils sont inattentifs, dans leurs charmants tapages,

Au bruit sombre que font en se tournant les pages

Du mystérieux livre où le sort est écrit,

Et qu'ils sont loin du prêtre et près de Jésus-Christ.

 

 

Johan Christian Dahl (1788-1857), peintre romantique norvégien, paysagiste accompli, Girl in a field.

Johan Christian Dahl (1788-1857), peintre romantique norvégien, paysagiste accompli, Girl in a field.

Julien Dupré (1851-1910), Aux champs

Julien Dupré (1851-1910), Aux champs

Ce peintre naturaliste, spécialiste de peinture animalière et fasciné par le thème de la ruralité évolua dans la filiation de l'école de Barbizon, mouvement esthétique et spirituel fondé sur la redécouverte et la passion du paysage. Barbizon, petit village situé en lisière de la forêt de Fontainebleau, où s'établit une colonie de peintres paysagistes entre les années 1825 et 1870...

 

Julien Dupré peignit les champs avec une grâce très personnelle, les champs comme des océans de labeur imprégnés d'une atmosphère quasi sacrée et il rendit hommage aux oeuvres de maîtres comme Jules Breton (1827-1906) et Jean-François Millet (1814-1875).

 

Julien Dupré, La Faneuse

Julien Dupré, La Faneuse

Julien Dupré, Les porteuses de gerbes, 1880, collection particulière.

Julien Dupré, Les porteuses de gerbes, 1880, collection particulière.

Julien Dupré, Le temps de la récolte

Julien Dupré, Le temps de la récolte

Julien Dupré, Le repos des moissonneurs

Julien Dupré, Le repos des moissonneurs

© Bryce Cameron Liston, artiste américain né en 1965.

© Bryce Cameron Liston, artiste américain né en 1965.

https://www.facebook.com/bcliston/

 

 

« L'épi, sous les rayons incandescents roussi,

Froissant l'épi voisin, craque, et la moisson mûre,

Ne pouvant pas chanter sa gaîté, la murmure,

Et ravive, adoucit et renfle tour à tour

Son bruit que la cigale imite tout le jour,

Surtout à l'heure ardente où l'ombre bleue est tiède,

Où la mouche revient au dormeur qu'elle obsède,

Où le silence enfin plane avec le sommeil

Dans un vent doux et lourd tout chargé de soleil.

 

Un jour les blés criants tombent sous les faucilles :

Les cigales encore font éclater leurs trilles,

Et leurs cris déchirants répètent un adieu

A la chaleur du ciel étincelant et bleu...

Les faucheurs ennuyés maudissent ces pleureuses.

Et plus tard, quand les champs sont livrés aux glaneuses

Et quand sur l'aire on voit, du soleil dans les crins,

Les chevaux piétiner l'épi gonflé de grains,

La cigale confie, avant que de se taire,

Blé vivant, sa semence immortelle à la terre. »

 

Jean Aicard (1848-1921), L'âme du blé, extrait du recueil « Les Poèmes de Provence », 1874.

 

 

 

Vincent Van Gogh (1853-1890), Les gerbes

Vincent Van Gogh (1853-1890), Les gerbes

Vincent Van Gogh (1853-1890), Les gerbes (détail), juillet 1890, Dallas Museum of Art.

Vincent Van Gogh (1853-1890), Les gerbes (détail), juillet 1890, Dallas Museum of Art.

© Sheri Dinardi, Abundant Hope

© Sheri Dinardi, Abundant Hope

http://www.sheridinardistudio.com/

 

Outre le blé, il y a d'autres belles récoltes, comme celle de la lavande... Avec un clin d'oeil plein de douceur à mon amie Laure et à nos délicieux échanges sur les champs de lavande et pas seulement... Merci pour tout...

 

http://laurefeerie.canalblog.com/

 

© Sheri Dinardi, Flowers in my hair...

© Sheri Dinardi, Flowers in my hair...

Clin d'oeil aussi et pensées tendres pour mon amie Linda, j'ai ton petit sachet de lavande avec moi, merci beaucoup...

 

http://ekla-de-nature.eklablog.com/

 

© Sheri Dinardi, Rêves de fleurs

© Sheri Dinardi, Rêves de fleurs

© Sheri Dinardi, Simple beauty

© Sheri Dinardi, Simple beauty

© Sheri Dinardi, Hope and Liberty... Si je laisse certains titres en anglais, c'est parce que j'aime beaucoup leurs sonorités dans la langue de Shakespeare. C'est quelque chose de musical qui ne s'explique pas, une inclination personnelle...
© Sheri Dinardi, Hope and Liberty... Si je laisse certains titres en anglais, c'est parce que j'aime beaucoup leurs sonorités dans la langue de Shakespeare. C'est quelque chose de musical qui ne s'explique pas, une inclination personnelle...

© Sheri Dinardi, Hope and Liberty... Si je laisse certains titres en anglais, c'est parce que j'aime beaucoup leurs sonorités dans la langue de Shakespeare. C'est quelque chose de musical qui ne s'explique pas, une inclination personnelle...

© Sheri Dinardi, Harvest Joy

© Sheri Dinardi, Harvest Joy

© Daryl Urig, Iryna.

© Daryl Urig, Iryna.

Cet artiste américain, spécialisé dans la peinture et l'illustration, est diplômé d'un lieu prestigieux, le « Columbus College of Art and Design » de Columbus dans l'Ohio. Professeur d'art à l'Université de Cincinnati, il est influencé, depuis de nombreuses années, par le travail des Impressionnistes sur la lumière.

 

© Mark Hearld, Harvest Hare

© Mark Hearld, Harvest Hare

Voilà pour cette promenade artistique dans les champs... Nous sommes écrasés de chaleur, chers aminautes, alors bon courage à nous tous... Entre 37 et 39 degrés attendus ce week-end dans mon département et une pollution optimale ! On doit de nouveau faire avec... Prenez bien soin de vous, ce n'est pas du tout évident alors bon courage et merci pour vos gentilles pensées. Gros bisous !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CorpsRimes 13/08/2018 18:04

Recoucou Cendrine :)

Quelle belle promenade, poétique, champêtre, à tes côtés ! Magnifiques peintures, d''artistes que je connais et que j'aime beaucoup, ainsi que poésies qui les accompagne; Une bien belle lumière, que cet or des champs, honorée par de nombreux artistes, et par ton talent mon amie !
L'or des champs bleus, de lavande, enivrante !
Rives de douceurs, de senteurs parfumées, sauvages, de sensualité, sous ce soleil et ciel bleu, dans cet or qui illumine la vie, nos jours, nos amours :)
L'or du blé, de la terre, qui était glorifié par ceux et celles qui travaillaient cette terre avec amour et respect. Cette nature où l'homme est la terre ne font qu'un.
Peinture chargée de sensualité, spiritualité, où la terre et le ciel célèbre la moisson du coeur
Merci Cendrine, pour cette belle chaleur humaine, la beauté des paysages divers, en tes rives artistiques !
Très gros bisous mon amie, toute mon affection, amitié et tendresse
Ma rose,
CorpsRimes (Corinne)

Feelaure 09/08/2018 07:10

Coucou Cendrine,
Je passe enfin ce matin voir ton billet avant de réattaquer les travaux sous un ciel orageux...pourvu que la pluie nous laisse le temps de finir....
Ton billet est un régal pour les yeux, tous ces tableaux sont magnifiques, j'aime beaucoup les jeunes femmes et leurs longs cheveux, les petites filles, les mouvements de certains habits, la lumière...Les poèmes sont très beaux également
Merci pour ton clin d'oeil qui me touche ♥ la petite fille à la lavande est adorable aussi
Les températures doivent baisser un peu, j'espère aussi chez toi, et pas d'orage trop violent
Je pense bien à toi et à Christophe bien sûr, de gros bisous à vous partager et toute notre Amitié ♥ ☼ ♥

Elyne 09/08/2018 01:58

J'ai oublié d'ajouter que Le poème de Victor Hugo est très beau avec le visage de la petite fille au-dessus.

Cendrine 20/08/2018 03:49

Merciiii!!!

Elyne 09/08/2018 01:56

Une découverte magnifique, les tableaux de Sheri Dinardi, ces femmes et petites filles sont tellement belles et sereines
Je prends beaucoup de plaisir à venir sur ton blog
Illustrations et textes sont vraiment bien choisis.
Merci.

Cendrine 20/08/2018 03:49

Un merci réciproque, très touchée...

Pastyme 08/08/2018 19:32

Superbes représentations variées de scènes champêtres reposantes....on se poserait bien dans quelques uns de ces endroits pour rêver...en écoutant des poèmes....
bonne soirée

Linda 05/08/2018 08:45

tous les tableaux reflètent une paix , un plaisir simple de la vie, un calme ...sérénité d'être si près de la terre mère ...chose que la plupart des humains ont oubliés même ceux qui vivent à la campagne ...la douceur de prendre le temps .....

Promeneur75 04/08/2018 12:08

Superbe article comme toujours avec le charme des poèmes et le choix des peintures commentées par vos soins; Merci de votre travail et bon courage pour la chaleur qui monte...

Cendrine 20/08/2018 03:49

Merci beaucoup! Plein de belles pensées...

mamieLucette 04/08/2018 10:13

Bonjour Cendrine, ton article est complet des peintures et des poèmes tout sur le thème des champs et des fleurs de saison comme le coquelicot.. J'ai beaucoup aimé...
Bonne journée chère petite amie fidèle, merci encore pour les images que tu déposes sur mon blog.. Bonne journée au frais si possible; il fait 28° dehors et la même température dans la maison..Fai bin attention à toi... Je te fais de gros bisous

Une fleur de Paris 04/08/2018 09:46

Bonjour Cendrine,
Que ces illustrations sont belles … Je ne connaissais pas Sheri Dinardi, une découverte pour moi. La vie à la campagne était beaucoup plus saine. J'ai l'odeur des moissons qui me viennent, un souvenir de Valensole … Que c'est loin tout ça.
Encore un magnifique article.
Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

ZAZA 04/08/2018 08:56

Coucou ma Cendrine,
Quel magnifique billet ! Une belle découverte en contemplant les œuvres de Sheri Dinardi. Je ne connaissais pas sa peinture qui est si sensuelle.
Merci ma douce amie pour cette découverte.
Bises et bon weekend à vous deux

Claudine/canelle 04/08/2018 08:27

Merci Cendrine pour ce bel article
Les peintures de Jean Duprès sont vraiment très belles , j'aime beaucoup l'ambiance qui s'en dégage ...j'aime aussi Maria de James V Griffin,
Merci pour tes recherches très prècises comme d'habitude
Bises