Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La chimère écarlate

La chimère écarlate

Littérature, histoire de l'art, inspiration qui file au vent, photographie, poésie de l'instant...

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague
Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

Pour la Communauté « Le Tableau du Samedi » gérée par Lady Marianne, voici ma participation en ce samedi 29 juin. C'est ma première participation, merci de m'accueillir, j'ai pris grand plaisir à rédiger ce billet.

Ce n'est pas une erreur, je republie volontairement le tableau ici.

Ce n'est pas une erreur, je republie volontairement le tableau ici.

J'ai choisi La Vague de William Bouguereau (1825-1905), une oeuvre imprégnée de charme sensuel, un instantané d'érotisme et de beauté daté de 1896.

 

Émanation profondément désirable de l'énergie océane, la Vague de William Bouguereau, artiste emblématique de ce que certains appellent avec mépris « l'Académisme » nous invite à cheminer sur une plage baignée d'une opalescente lumière.

 

Une Belle nous y attend, évocatrice des splendeurs voluptueuses du monde de la mer d'où Vénus/Aphrodite, déesse antique de l'Amour, a jailli. A travers l'expression de ses yeux de biche et son sourire empreint de fièvre rosée, le peintre nous conte le bonheur inhérent à l'instant présent.

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

Il s'agit d'une oeuvre de plaisir, plaisir de ressentir le mouvement de l'eau, la force des éléments, les crépitements de l'écume... Plaisir de contempler un corps féminin, offert aux caresses du jour.

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

La Vague de Bouguereau fait référence aux Océanides, créatures sublimes qui frayent dans les abysses bleues argentées et aux Néréides, les nymphes de l'eau profonde, filles de Nérée, « le Vieillard de la Mer », dieu aquatique très ancien doté du pouvoir de métamorphose. Les écrits de l'Antiquité évoquent trois mille Océanides et cinquante Néréides.

La Vague fait également songer aux déesses de la mer qui possèdent d'enivrants attraits : Aphrodite née de l'écume ourlée de mort et de vie ; Amphitrite, épouse de Poséidon, maîtresse des monstres marins et mère des Tritons ; Téthys la Titanide, soeur et épouse de l'Océan Primordial dont elle garde les secrets...

Muses des Mers qui se sont dévoilées, au fil des siècles, à travers les oeuvres des artistes de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture puis de l'École Nationale des Beaux-Arts.

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

La Vague a retrouvé de nos jours une « réception » bien plus favorable de la part des critiques d'art. A l'époque de Bouguereau, hélas, nombre d'entre eux ont cru judicieux d'opposer, de manière ultra catégorique, le style dit « à la mode » soit l'art en vogue, Académique, qualifié péjorativement de Pompier et les recherches lumineuses et sensibles des Impressionnistes.

Comme si on ne pouvait pas apprécier à la fois l'Impressionnisme et l'Académisme qui est bien plus riche de courants, subtil et complexe qu'il n'y paraît !

La vague, étude (1896), Dessin à la mine de plomb sur papier bleu-gris, collection particulière.

La vague, étude (1896), Dessin à la mine de plomb sur papier bleu-gris, collection particulière.

A l'époque où Bouguereau peignit la Vague, les femmes prenaient des bains de mer en étant couvertes de la nuque aux pieds. Le corps féminin était situé à la croisée de mille et une opinions ambivalentes et l'objet de fantasmes liés entre autres aux mondes maritimes. Des beautés nues chevauchant l'écume devenaient alors des objets de collection pour des cabinets d'art érotique tandis que dans la vie quotidienne, la femme était claquemurée dans sa prison de vêtements.

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

William Bouguereau, maître de l'Académisme et professeur émérite à l'École des Beaux-Arts, a su montrer avec grand talent le lien qui unissait la femme et la matrice océane. Il a célébré le Carpe Diem, la joie de vivre l'instant présent et d'éprouver du désir, sans honte, pour la beauté que l'on perçoit.

Ses oeuvres sont très appréciées de nos jours dans les grands musées américains et La Vague est représentée sur différents supports : carnets, classeurs, mugs, linge de maison... Sur l'image ci-dessous, elle décore même un legging !

Image Redbubble

Image Redbubble

Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague
Le Tableau du Samedi : William Bouguereau, La Vague

Je vous reparlerai de Bouguereau en vous montrant, au fil du temps, des tableaux que j'aime tout particulièrement. En attendant, prenez bien soin de vous en ces temps de canicule et de pollution optimale. Gros bisous !

Coeur de Nacre, une matière appréciée des déesses océanes. Image Pinterest

Coeur de Nacre, une matière appréciée des déesses océanes. Image Pinterest

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gérard 01/07/2019 14:10

Une recrue de choix pour Lady Marianne !

LADY MARIANNE 30/06/2019 19:53

merci pour ta participation ! ce cœur de nacre est superbe-
une belle toile- un nu plein de douceur--
bonne soirée- bisous-

CLaudine/canelle 30/06/2019 07:52

Bonjour Cendrine
Ce tableau est vraiment très beau , merci pour tes recherches sur ce peintre
J'apprends vraiment beaucoup avec toi
Bises Cendrine

FéeLaure♥ 29/06/2019 18:44

Coucou Cendrine
Tu as choisi le tableau parfait en cette période de canicule. Non seulement il est magnifique, mais il nous apporte la fraîcheur dont on rêve !
Comme toujours tu te donnes à fond dans tes recherches et tu nous permets de faire de belles découvertes, merci à toi
Bon courage à tous les deux, ça devient difficile, mais ça va baisser un peu semaine prochaine
Gros gros bisous de nous deux à vous partager
Amitié et tendresse

Cendrine 29/06/2019 19:47

Merci, c'est adorable!
Je suis très touchée par tes mots
J'aime beaucoup cette Vague, j'ai voulu partager mon ressenti
On pense bien à vous, cette température est vraiment vampirique, besoin d'une vague de fraîcheur en urgence!
Gros bisous et pensées tendresse...

AnnickAmiens 29/06/2019 18:30

C'est si difficile de dessiner ainsi le corps humain mais surtout d'obtenir ces teintes parfaites.
Merci pour les explications et ces photos. J'apprends beaucoup grâce à toi, c'est super.
La chaleur est infernale, il faut tenir bon, les températures finiront par baisser.
Gros gros bisous

Promeneur75 29/06/2019 17:21

Il n'y a pas que la canicule qui donne chaud ...

Cendrine 29/06/2019 19:48

Coquinou...Sourires!

ZAZA 29/06/2019 16:43

Coucou ma Cendrine.
Une très belle toile pour la communauté gérée par Lady Marianne. J'aime beaucoup.
Par cette chaleur, c'est très rafraichissant de la détailler en lisant tes commentaires. Un grand merci.
Toujours dans une chaleur étouffante et aujourd'hui, la maison ne se refroidi pas. Cela commence à devenir assez pénible.
Passe un bon weekend en compagnie de ton Christophe. Je reprendrai doucement les activités du blog, une fois arrivée dans mon île.
De gros bisous à vous deux

Rose63 29/06/2019 15:07

Elle a un visage de porcelaine
Très bel oeuvre
Bonne journée

Cendrine 29/06/2019 19:48

Merci Rose, belles pensées pour toi

Alain 29/06/2019 14:37

On pense ce que l'on veut de Bouguereau qui n'a plus la côte de nos jours, mais quelle fraîcheur dans ces toiles de jeunes femmes dénudées dont le regard coquin nous invite avant que la vague ne s'écrase sur elle.
Cela fait du bien par ce temps.
Merci Cendrine.